Les facteurs déterminant la fertilité sont nombreux. Et l’infertilité (l’infécondité) est très souvent traitable.

Facteurs déterminants

L’âge joue un rôle essentiel, puisque la fertilité décroît au fil des années, tant chez l’homme que chez la femme.

Les chances pour une jeune femme en bonne santé de tomber enceinte dans des conditions optimales ne dépassent guère 20% au cours d’un cycle. Et cette probabilité diminue ensuite régulièrement pour tomber aux environs de 5% à l’âge de 40 ans.

C’est la raison pour laquelle il est essentiel, lorsqu’on suspecte un problème, de réagir rapidement et de consulter un médecin sans tarder.

Infertilité

Selon la définition de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), l’infertilité est l’incapacité d’un couple à obtenir une grossesse après environ une année de rapports sexuels réguliers non protégés, ou l’incapacité d’une femme à mener une grossesse jusqu’à terme.

Si vous avez décidé d’avoir un enfant et qu’aucune grossesse n’est intervenue en l’espace de 12 mois, vous devez donc agir. Il est même recommandé aux femmes ayant dépassé les 35 ans de demander conseil à un médecin après seulement 6 mois d’essais infructueux.

Il existe des traitements

Les troubles de la fertilité sont traitables dans de très nombreux cas! Et cela peut concerner aussi bien l’homme que la femme. Ceci doit être clarifié précisément.
Il ne faut pas oublier non plus qu’un couple sur six est confronté à un problème d’infertilité.

Un désir d’enfant non assouvi implique aussi un grand stress émotionnel. Pour vous personnellement, pour vos rapports de couple et pour votre entourage. C’est pourquoi il est essentiel, le cas échéant, de chercher de l’aide.

 

 

Cette plateforme a pour objectif de transmettre des informations utiles et de fournir des réponses aux questions que vous vous posez peut-être à propos de la fertilité, des causes de l’infertilité et des possibilités de traitement dans une telle éventualité.

 

LE DÉSIR D’ENFANT INASSOUVI, DE VÉRITABLES MONTAGNES RUSSES ÉMOTIONNELLES

Les couples qui souhaitent avoir un enfant et qui se trouvent confrontés à un problème d’infertilité sont souvent soumis à un stress émotionnel intense. Chaque personne concernée directement par ce problème passe par toute une série d’états d’âmes. Les sentiments positifs, tels que l’espoir et l’anticipation, alternent dans les mauvais moments avec des sentiments de culpabilité ou d’infériorité, lorsqu’il ne s’agit pas carrément d’états dépressifs. Ces montagnes russes émotionnelles pèsent à la longue sur la relation de couple et sur l’entourage dans son ensemble.

La fréquence des troubles de la fertilité et les difficultés rencontrées à les identifier, à les traiter, ainsi que le stress physique et émotionnel qu’elles engendrent, en font aussi un problème de santé publique.

 

 

 

 

 

Mentions légales    Termes et conditions   Politique de confidentialité

Fertility.ch powered by Merck (Schweiz) AG. Copyright Merck (Schweiz AG). All rights reserved.